lundi 23 juillet 2012

Sous le soleil de Rhenia


Celui de Paris arrive à peine que je cherche vers d'autres cieux. Je l'ai trop attendu, je me suis lassée de lui. Du coup, je m'envole (par l'esprit uniquement et malheureusement) vers mon pays d'adoption, la Grèce. Elle au moins ne me décevra jamais. J'en suis persuadée. Ces maisons blanches, sa mer bleue, son atmosphère si paisible... Bienvenue sous le soleil de Rheina.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire